Les styles

Les Inuit de l’Arctique canadien utilisent des matières régionales comme des pierres, des os,  de la corne de bœuf musqué ou encore des bois de caribou, prélevées directement dans leur environnement.

La sculpture inuit offre, ainsi, une grande variété de styles typiques à chacune des régions.

 

île de baffin

Depuis les années 1950, les artistes de cette région sont les principaux producteurs d’art de l’Arctique canadien. Les matériaux utilisés, tels la serpentinite (pierre), l’os de baleine, le bois de caribou et l’ivoire de morse permettent aux artistes de cette région d’exprimer leur créativité de diverses manières. L’esthétique des sculptures de l’Île de Baffin, bien que fondée sur une vaste part de naturalisme, tend vers l’élégance et la stylisation. Ces artistes privilégient les sujets animaliers et jouent harmonieusement avec le mouvement et l’équilibre.

nunavik

Le Nunavik (Nord du Québec) est le berceau de la période contemporaine de l’art inuit qui est apparue sur le marché de l’art à la fin des années 1940. Depuis lors, ses sculpteurs ont privilégié le réalisme et les scènes narratives dans leur art. Bien que les animaux demeurent des sujets populaires, les scènes de chasse ainsi que les scènes traditionnelles et mythologiques prédominent. La pierre la plus abondante est une stéatite grise (« pierre à savon ») qui se sculpte facilement. Lorsqu’elle est polie, elle peut être gravée avec beaucoup de finesse.

Kivalliq

La pierre très dure, grise et noire de la région du Kivalliq, le basalte, a donné naissance à une esthétique qui tend à se dispenser des détails pour ne s’arrêter qu’à la forme. Les styles vont d’un expressionnisme brutal à des formes sculpturales simples et raffinées. Alors que les animaux sont relativement rares, plusieurs artistes explorent des thèmes surnaturels, intégrant des formes humaines et animales. D’autres se concentrent sur des thèmes familiaux.

Kitikmeot

L’isolement de plusieurs groupes de cette région, jusqu’au milieu des années 1950, a favorisé la survivance de croyances traditionnelles malgré leur conversion au christianisme. La sculpture de Kitikmeot se caractérise par des formes fantastiques recelant des thèmes liés au chamanisme et aux esprits. Plusieurs sculpteurs travaillent à la fois la pierre, principalement la pyroxène, et l’os de baleine. Les traits disparates, les yeux effarouchés et les grimaces sont caractéristiques de cette région.

Inuvialuit

Des sculptures en os de baleine, en ivoire de morse, en corne de bœuf musqué et quelquefois en pierre sont créées dans cette région. Dans le village de Holman, depuis le début des années 1960, les artistes réalisent à partir de la corne de bœuf musqué, de magnifiques oiseaux.

Notre sélection de pièces uniques et originales